Maladies du chien en voyage

 

Les maladies que l’on peut rencontrer en voyage :

LA LEISHMANIOSE

Transmise par les phlébotomes, petits moucherons actifs le soir et la nuit l’été (de Mai à Octobre), cette maladie fréquente peut être mortelle. Ils vivent et sévissent principalement dans les endroits chauds, notamment dans le Sud de la France et dans les pays plus au sud.

Prévention

La seule protection efficace reste l’utilisation d’insecticides répulsifs, tel l’Advantix,  le seul protégeant à la fois des puces, des tiques, et des moustiques et phlébotomes.
Depuis septembre 2011, pour les chiens faisant des séjours fréquents ou vivant en permanence dans une zone à risque, une vaccination existe. Elle divise par quatre le risque de développer la maladie.


Attention, des cas de leishmaniose ont été recensés dans d’autres régions de France, des chiens se rendant en vacances dans le Sud pouvant au retour être porteurs de phlébotomes… Les chiens vivants également sous des zones aériennes peuvent être touchés sans jamais avoir voyagé !!

Symptômes

– abattement,
– amaigrissement (parfois très important),
– gros ganglions,
– diverses lésions de la peau (perte de poils, squames, ulcères cutanés),
– allongement des griffes,
– saignement de nez,
– troubles nerveux,
– troubles oculaires (uvéite),
– troubles locomoteurs,
– troubles digestifs,
– le chien boit de très grandes quantités d’eau,
– …

Traitement

Le traitement de la leishmaniose, qui doit être diagnostiquée par une prise de sang spécifique, permet de contrôler les symptômes, mais pas d’éradiquer le parasite, malgré les grosses avancées médicales de ces 10 dernières années. Ce traitement est long et contraignant. Et la maladie très grave. La prévention reste donc essentielle.


LES VERS DU CŒUR

Présents dans les DOM, le Canada et les USA, le ver du cœur (ou dirofilariose) est un vers de grande taille que l’on retrouve dans la cavité droite du cœur et les vaisseaux pulmonaires adjacents. Transmit par un moustique, ce parasite se nourrit de substances qu’il puise dans le sang du chien. Il peut mesurer entre 15 et 30 centimètres !
La présence d’un grand nombre de vers adultes (de 1 à 300 vers ont été retrouvés chez un même individu !) dans le cœur peut entraver la circulation sanguine, ce qui peut endommager le cœur, les poumons et même le foie, et causer des difficultés respiratoires à l’animal. Ces dommages peuvent entraîner la mort.

Prévention

Pour les chiens vivants dans ces pays ou zones à risques, la prévention est la meilleure des choses à faire.
Dès l’âge de 6 mois, vermifuger votre chien 1 fois par mois, si vous résidez dans une zone à risque type zone forestière ou rurale. La fréquence du traitement peut diminuer avec l’âge, mais il est nécessaire de bien surveiller votre chien et d’être attentif à son comportement.
En ville, les vermifuges peuvent être donnés à chaque changement de saison. Consultez votre vétérinaire pour plus de renseignements.
Il est facile de détecter la présence ou l’absence de ver du cœur chez le  chien par une analyse sanguine, procédé indolore pour l’animal et résultats connus rapidement.

Symptômes

– Quintes de toux,
– Syncopes,
– Perte d’appétit progressive,
– Perte de poids,
– …
Cependant les symptômes peuvent ne se déclarer qu’à un stade avancé de la maladie. La trachée-artère, les poumons et les principaux vaisseaux de l’appareil respiratoire peuvent alors être déjà obstrués par des nodules. A un tel niveau, il est difficile d’intervenir de manière efficace pour sauver l’animal.
Encore une fois, la prévention reste la meilleure des choses à faire.

Traitement

Le traitement est long et coûteux lorsque le chien est atteint. Rendez-vous chez votre vétérinaire, qui fera un examen sanguin pour détecter les souches, ainsi que  des échographies dans certains organes respiratoires. En cas d’infection, le vétérinaire prescrira un traitement antibiotique prolongé pour éliminer les strongles. Il peut également réaliser des opérations chirurgicales pour enlever les nodules déjà présents qui peuvent obstruer les bronches, cette solution n’étant pas efficace à 100%.
Les vétérinaires conseillent également un traitement journalier pendant 8 jours à petites doses avec du vermifuge Panacur,  habituellement réservé aux moutons. Demandez conseil à votre vétérinaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.